Les macros

1 - Première vidéo

Sur la chaîne Youtube d'Éric on trouve une superbe vidéo expliquant la construction d'un macro. Construction "un poil" compliquée (comme le dit l'auteur) puisqu'il s'agit de transformer en macro la construction d'une droite elliptique, en géométrie non euclidienne donc.

2 - Deuxième vidéo

La vidéo précédente étant réservée à priori aux enseignants, en voici une seconde, destinée autant aux enseignants qu'aux élèves : c'est de la géométrie bien classique cette fois (ne pas tenir compte de la dernière partie du film, celle qui parle des "boîtes noires" : la question des boîtes noires est traitée dans la partie 4).

3 - Les points importants

Fondamental

Que retenir de ces vidéos ? La grande facilité de leur fabrication grâce aux couleurs des objets :

  • tout objet grisé (à priori non sélectionné), puis sélectionné par "tap" devient automatiquement vert : il prend le statut d'objet initial. On peut avoir des remords ... et dé-sélectionner par un nouveau"tap".

  • les objets dépendants de ces initiaux deviennent automatiquement noirs.

  • un objet déjà en noir sélectionné ensuite par "tap" devient rouge : il prend alors le statut d'objet final. Les objets qui restent en noir seront des objets intermédiaires, et seront complètement cachés après l'exécution de la macro. Là encore une dé-sélection des objets finaux est possible !

Remarque

Si on veut définir une macro avec comme initial un point libre sur un segment (ou un cercle, ou ...), il faudra sélectionner dans l'ordre le point puis le segment (ou le cercle, ou ...).

Le choix des initiaux avec des objets constituants (comme un segment, constituants : les deux extrémités ; un cercle passant par trois points ; une ellipse passant par cinq points) est très souple. On peut très bien choisir l'objet lui-même, c'est à dire le segment, le cercle, l'ellipse, sans s'occuper des constituants. Bien mieux (un exemple parmi d'autres) : si la macro a été construite avec un cercle passant par trois points, elle peut être exécutée avec un cercle ... défini par centre et point !

Remarque

Il est possible d'organiser ses macros perso dans une arborescence. Il suffit de nommer la macro avec des textes séparés par des "/". Par exemple, deux macros nouvellement créées "Symétrie oblique" et "Affinité" peuvent être ainsi enregistrées :

Autres transformations/Symétrie oblique

Autres transformations/Affinité

4- Les macros par défaut.

Ce sont celles qui sont livrées avec le logiciel. Leur utilisation est immédiate... sauf peut-être pour la macro "rotation 5 points". Les détails sont donnés ci-dessous.

Méthode

Utilisation de la macro cinq points :

Pour trouver l'image de \(M\) dans la macro de centre \(O\) et d'angle (AB,AC) il faut montrer dans l'ordre \(O\), \(B\), \(A\), \(C\) puis le point \(M\) à transformer.

(l'autre macro, celle avec dialogue, est complètement évidente à utiliser)

5 - Utiliser une macro pour fabriquer une boîte noire

Une boîte noire contient :

  • des objets initiaux,

  • des objets intermédiaires qui sont "super-cachés" : contrairement aux objets cachés, l'outil gomme ne permet pas de les faire réapparaître,

  • des objets finaux inaccessibles au doigt ou à la souris.

Une méthode simple pour obtenir ce genre de configuration, c'est de transformer la figure en macro comme le montre la deuxième vidéo de cette page. Dans une macro, les objets intermédiaires sont automatiquement "super-cachés". Puis, comme expliqué dans la vidéo plus haut, les objets finaux sont rendus inertes (par l'intermédiaire du panneau des propriétés).

5 - A vous de jouer !

Les cinq exemples ci-dessous ont été présentés par Éric en personne lors d'un atelier du colloque inter-IREM à Montpellier, en juin 2014. A votre tour de les tester ! Il fallait reconstruire les objets inertes représentés en rose pâle.

Ci-dessus ce ne sont que de simples images. Les fichiers "boîtes noires" sont accessibles ici